JOSH SHEEHAN :

L’Australien est aujourd’hui le seul homme au monde à effectuer régulièrement le double backflip en moto. Mais c’est son premier triple backflip qui lui a permis de marquer l’histoire. Les gens ni croyaient pas, ils disaient que ça ne pouvait pas être réalisable, que si tu essayais tu mourrais. Mais depuis le 28 avril 2015, après une année de préparation, il a bel et bien réussi le premier triple backflip du monde à Pastranaland.

Il a grandi dans la petite ville de Donnybrook, à deux heures au sud de Perth (Australie). Il a toujours aimé le plein d’actions, les sports remplis d’adrénaline et il a vu tous les premiers films de motocross.

Dans les champs, il apprend très tôt à conduire une moto et une voiture ; il utilise la motocross de son frère pour tester de nouveaux sauts. À l’âge de 14 ans, il travaille à la ferme pendant les vacances scolaires pour pouvoir s’acheter sa première moto, une KDX200. Puis, il commence a rider sur les sentiers et sauter entre les maisons de la propriété de son père.

À 17 ans, il passe à une CR250 et court sa première course. C’est à ce moment qu’il devient un vrai mordu et commence à participer à de nombreuses courses, tout en s’amusant sur les rampes avec ses amis. À ses 20 ans, il atteint la catégorie « A-grade » de l’état d’Australie-Occidentale, sur une KX450. En 2006, il apprend avec un ami, à faire des flips sur une moto 50 cc et devient accroc a cette nouvelle passion.

Rapidement il apprend à faire des flips avec sa KX450, dans une carrière de sable proche de sa maison. Ce qui le motiva à s’entrainer davantage et à participer à sa première compétition, le tournois FMX de l’état d’Australie-Occidentale, en 2007. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il tombe lors d’un whip, et casse son poignet.

Avec l’arrivée de la Narrogin Revheads FMX fin 2007, Josh apprend de nouveaux tricks pour optimiser toutes ses chances. Il finit 3e, ce qui marqua un tournant décisif dans sa carrière. Il s’oriente alors vers le freestyle, au détriment de la course. Et en 2008, il roule avec l’équipe Factory Honda Race. Dès lors, il apprend de nouveaux tricks et gagne en expérience pour affronter le reste du monde.